rose, red, smoke

Oui!

Et voici pourquoi

C'est une méthode décrite dans la littérature scientifique depuis 2009 (Pr Thomas Hummel)

Dans son étude de 2009, le Pr Hummel de Dresde (Allemagne) montrait déjà que le training olfactif permet une récupération significative de l’olfaction. Cette étude ne comprenait que 40 sujets, ce qui n’est pas suffisant, mais permettait de nous mettre sur la piste. 

Hummel T, Rissom K, Reden J, Hähner A, Weidenbecher M, Hüttenbrink KB. Effects of olfactory training in patients with olfactory loss. Laryngoscope. 2009

C'est une méthode efficace

C’est l’équipe du Pr Hummel qui nous l’a confirmé en 2014.  Le pourcentage de patients qui récupère dans son étude une récupération de l’odorat est de 63%, soit environ 2 personnes sur 3. Ce n’est pas parfait, mais c’est tout de même tout à fait positif, et la méthode a évolué depuis avec des résultats améliorés. La récupération de l’olfaction dépend surtout de la cause : elle est meilleure dans les causes… virales! 
 
Damm M, Pikart LK, Reimann H, Burkert S, Göktas Ö, Haxel B, Frey S, Charalampakis I, Beule A, Renner B, Hummel T, Hüttenbrink KB. Olfactory training is helpful in postinfectious olfactory loss: a randomized, controlled, multicenter study. Laryngoscope. 2014 Apr

Et depuis 2009? Que s'est-il passé?

De nombreuses études scientifiques, partout dans le monde, prouvent l’efficacité du training olfactif. Une méta-analyse de Février 2021 portant sur 16 études scientifiques rigoureuses et publiées dans des journaux de renom, confirme l’efficacité du training olfactif. Le doute s’estompe!

Un fait scientifique prouvé par une méta-analyse est généralement considéré comme acquis dans la communauté scientifique mondiale. 

Kattar N, Do TM, Unis GD, Migneron MR, Thomas AJ, McCoul ED. Olfactory Training for Postviral Olfactory Dysfunction: Systematic Review and Meta-analysis. Otolaryngol Head Neck Surg. 2021 Feb


Quand faut-il commencer?

D’après l’équipe de « Rhinology Unit & Smell Clinic », on peut commencer le training olfactif si l’odorat n’est pas revenu au bout de 15 jours à 30 jours. Et si la perte d’odorat est plus ancienne? Il n’est pas trop tard pour commencer! Une partie du potentiel de récupération correspond à un entrainement purement cérébral, ce qui peut toujours être effectué. Mais le plus tôt est le mieux. 

Mullol J, Alobid I, Mariño-Sánchez F, Izquierdo-Domínguez A, Marin C, Klimek L, Wang DY, Liu Z. The Loss of Smell and Taste in the COVID-19 Outbreak: a Tale of Many Countries. Curr Allergy Asthma Rep. 2020 Aug

C'est une méthode recommandée par un comité d'experts mondiaux

Un comité d’experts se réunit en 2020 pour émettre une série de recommandations consensuelles, basées sur de faites scientifiquement prouvés, concernant la prise en charge de l’anosmie liée au Covid-19. La première de ces recommandations est le training olfactif. 

Hopkins C, Alanin M, Philpott C, Harries P, Whitcroft K, Qureishi A, Anari S, Ramakrishnan Y, Sama A, Davies E, Stew B, Gane S, Carrie S, Hathorn I, Bhalla R, Kelly C, Hill N, Boak D, Nirmal Kumar B. Management of new onset loss of sense of smell during the COVID-19 pandemic – BRS Consensus Guidelines. Clin Otolaryngol. 2021 Jan

Le training olfactif est aussi utile pour le bien-être et la qualité de vie

En 2018, le Pr Hummel nous montre que le training olfactif améliore bien sûr l’odorat, mais aussi… les fonctions cognitives, donc la mémoire, l’intelligence! Ainsi que le niveau de bonheur, comme dans cette étude sur les personnes âgées. Le training olfactif permet aussi d’améliorer la dépression. Est-ce lié à une amélioration du plaisir de manger, et donc à une guérison de la dénutrition/malnutrition? Possible, mais probablement pas uniquement. Personnellement, je pense que c’est lié à l’état d’auto-hypnose dans lequel nous plonge le training olfactif. 

Birte-Antina W, Ilona C, Antje H, Thomas H. Olfactory training with older people. Int J Geriatr Psychiatry. 2018 Jan

marguerite, flowers, field